Les d’Avenir

Le 22 octobre, le François Hollande a reçu , Président du du Pas-de-Calais, acteur incontournable du d’un territoire pleinement investi dans la mise en œuvre de l’action gouvernementale visant à rétablir la croissance économique et créer les conditions favorables à l’amélioration de l’.

Cette rencontre a notamment été l’occasion de revenir sur la mise en œuvre des nouveaux Emplois d’Avenir.

Qu’est-ce que c’est ?
Les emplois d’avenir vous permettent de vivre une vraie première expérience professionnelle enrichissante et reconnue.

Il s’agit :
• D’un CDI ou d’un CDD de 1 à 3 ans à temps plein (sauf exception)
• D’une formation pour apprendre un métier et préparer votre avenir
• D’un suivi personnalisé professionnel avant, pendant et après

Au total, ce sont 100 000 emplois de ce type qui seront créés en 2013, puis 50 000 en 2014.

Les bénéficiaires pourront compter sur le soutien d’un référent du Conseil Général, de la mission locale ou de qui les accompagnera dans la construction d’un projet professionnel en les aidant à résoudre les éventuels problèmes de logement, de ou de mobilité qui pourraient nuire à l’accès à un emploi stable et durable.

Dans cette optique, les compétences acquises durant le déroulement de l’emploi d’avenir seront reconnues par une attestation d’expérience professionnelle.

Qui est concerné ?

Pour pouvoir accéder à un emploi d’avenir, il faut être âgé de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat (jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés).

Le dispositif est destiné aux jeunes non diplômés (ou titulaires d’un CAP/BEP) ayant été en situation de recherche d’emploi durant 6 des 12 derniers mois.

NB : À titre exceptionnel, les habitants des zones urbaines sensible (ZUS), zones de revitalisation rurale (ZRR) ou d’outre-mer peuvent accéder à un emploi d’avenir tout en ayant un niveau Bac+3 s’ils ont été en situation de recherche d’emploi durant 12 des 18 derniers mois.

Qui recrute ?

Les emplois d’avenir sont destinés prioritairement aux entreprises dont le secteur est créateur d’emploi.

Mais les employeurs peuvent également être des associations, des institutions (telles que les mairies, départements, régions ou communautés d’agglomération), des établissements publics, des hôpitaux, des maisons de retraite mais aussi des organismes d’insertion.

Ces structures reçoivent une aide de l’État (allant jusqu’à 75% du salaire brut à hauteur du SMIC) en échange de leur engagement à accompagner et former les bénéficiaires d’emplois d’avenir.

Qui contacter ?

Les jeunes souhaitant postuler à un emploi d’avenir peuvent être mis en contact avec des employeurs potentiels par le biais de l’agence Pôle Emploi ou de la mission locale la plus proche (ou de Cap emploi pour les travailleurs handicapés).

Une fois leur candidature retenue, la mission locale (ou le Cap emploi) les accompagnera jusqu’à l’issue du contrat de travail, durant lequel elle sera chargée de suivre et contrôler les engagements de l’employeur en matière d’accueil et de formation.

Pour plus d’informations, visitez le site www.lesemploisdavenir.gouv.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :