Artois Comm Béthune-Bruay : la charte Handicap est signée

Publié le 1 avril 2016

Signée le mercredi 30 mars à Nœux-les-Mines, la charte Handicap d’Artois Comm Béthune-Bruay vise à promouvoir l’intégration de toute personne en situation de handicap en améliorant son autonomie, par des actions concertées entre la collectivité, les associations, les instances publiques, notamment le Département, le Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Pas-de-Calais, et les organismes en charge des personnes en situation de handicap.

La charte Handicap d’Artois Comm. Béthune-Bruay exprime l’engagement de la collectivité dans une politique volontariste enclenchée en 2005. Elle comprend neuf grandes thématiques :

  • concertation
  • accessibilité
  • habitat
  • emploi
  • sport
  • culture
  • tourisme
  • mobilité
  • et le triptyque « information, sensibilisation et communication »

On recense 25 signataires dont, bien entendu, le Département du Pas-de-Calais au titre de sa compétence en la matière.
Odette Duriez, Vice-présidente a donc paraphé le document tout comme Alain Delannoy, Conseiller départemental et Président de la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Le Conseiller départemental Bernard Cailliau était également présent.

LE S.D.I.S. EN PRÉCURSEUR

Rassemblés  au  sein  du  Service  Départemental d’Incendie et de Secours, les 4 600 pompiers du Pas-de-Calais assurent une intervention toutes les 5 minutes pour protéger et secourir les habitants.

En septembre, les responsables de cet organe du Conseil Général ont accueilli les représentants de onze S.D.I.S. de France, venus tester Prévarisc, un logiciel de gestion et d’anticipation des risques entièrement développé par le groupement de prévention, qui a suscité l’intérêt du Ministère de l’Intérieur par la qualité de son travail.

Cette  démarche  innovante  des  services  départementaux  s’inscrit  dans  le  cadre  d’une  politique  de modernisation qui s’est traduite par des investissements conséquents en termes d’infrastructures, de moyens et d’équipements, voulus par le Président du Département, Michel Dagbert  le Président du Conseil d’Administration, Christophe Pilch et le premier Vice-Président, Alain Delannoy.

150101sdisLA MODERNITÉ AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ

Cette  volonté  de  modernisation  est  également celle qui motive le programme que mène Alain Delannoy au sein de la MDPH1, de l’EPDAEAH2 et de l’EPSM3 de Saint Venant, pour l’amélioration du service aux personnes handicapées, et plus particulièrement pour le rapprochement, en 2015, des deux grandes entités départementales dédiées à l’accueil des jeunes (EPDAEAH) et des adultes (EPDAHA) handicapés, afin de faciliter le travail des équipes pluri-disciplinaires, et ainsi améliorer l’accompagnement de leurs protég s au sein des structures d’assistance et de soins.150101ime

L’enfance et la famille, les personnes âgées et les personnes handicapées, l’insertion des personnes défavorisées et la promotion de la santé sont ses principales missions, qui représentent 59 % de son budget total.

 

Enfance et famille

Un engagement renforcé auprès de l’enfance et de la famille, tel est l’engagement du Département pour les années à venir :

  • Consultations de la Protection Maternelle et Infantile
  • Bilans de santé en école maternelle
  • Suivi de la femme enceinte et promotion de l’allaitement maternel
  • Neuf centres de planification et d’éducation familiale
  • Délivrance des agréments aux couples qui souhaitent adopter
  • Modes de garde collectifs de la petite enfance et délivrance des agréments aux assistants maternels et familiaux
  • Soutien à la parentalité par des aides à domicile et des aides financières
  • Prévention et protection de l’enfance : l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et le Projet Éducatif Individualisé pour les enfants qui lui sont confiés
  • Mise en place de formations pour les assistants maternels et les assistants familiaux

 

Personnes âgées

Chef de file de l’action en faveur des personnes âgées, le Conseil général intervient dans différents domaines de la vie quotidienne :

  • Aide au maintien à domicile, versement de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), financement du service de télé-assistance
  • Prise en charge des frais d’hébergement en établissement spécialisé
  • Financement des maisons de retraite et création de places supplémentaires en établissements,
  • Accueil temporaire et accueil familial

 

Personnes handicapées

Le Pas-de-Calais, un Département qui innove au quotidien pour améliorer la vie des personnes handicapées :

  • Prestation de compensation du handicap
  • Aides à domicile et aides techniques
  • Hébergement en famille d’accueil et hébergement en établissement d’accueil temporaire ou permanent
  • Création de places supplémentaires en établissements d’accueil

 

Santé

« Prévenir plutôt que guérir », tel est le mot d’ordre du Conseil général en matière de santé :

  • Dépistage du cancer du sein en partenariat avec l’Assurance Maladie
  • Consultations d’aide à l’arrêt du tabac
  • Lutte contre l’obésité et l’alcoolisme
  • Prévention des accidents domestiques
  • Lutte contre les dépendances

 

Insertion

Le Conseil général favorise la réinsertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté :

  • Mise en œuvre et financement du RSA (Revenu de Solidarité Active) et des différents dispositifs d’insertion
  • Aides à l’insertion des bénéficiaires du RSA , par une aide directe ou des subventions aux structures d’accueil
  • Fonds d’Aide aux Jeunes
  • Maintien et accès au logement des personnes démunies dans le cadre du Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées et du Fonds de Solidarité Logement

CHAQUE ENFANT A DROIT À UN AVENIR

C’est    en    tant    que    Président    du    Conseil d’Administration de l’Établissement Public Départemental chargé de l’Accueil de l’Enfance et de l’Adolescence Handicapées qu’Alain Delannoy a présenté le 23  septembre  2013  au  Président du Conseil Général du Pas-de-Calais, Dominique Dupilet, et au public le résultat des travaux de restauration de l’Institut Médico-éducatif du Bois de Malannoy de Bouvigny-Boyeffles, qui accueille 68 jeunes souffrant de déficience intellectuelle.

Doté  d’un  internat,   d’une   section   d’éducation et d’enseignement spécialisé et d’une section d’initiation professionnelle, l’établissement affiche fièrement  l’un  des  préceptes  du  Département  : « Chaque enfant a droit à un avenir ».140201imeC’est pour répondre à cet enjeu que votre Conseiller Général s’investit dans le programme qui prévoit, à échéance de l’année 2015, le rapprochement des deux grandes entités départementales dédiées aux personnes handicapées, l’EPDAEAH (enfance) et l’EPDAHA (adulte), afin de faciliter le travail des 700 agents des équipes pluri-disciplinaires, et ainsi améliorer l’accueil et l’accompagnement de leurs protégés au sein des 14 IME*, 2 SESSAD*, 3 structures d’aide par le travail, 3 foyers d’hébergement, 3 centres de réinsertion, 3 sections occupationnelles et 5 services d’accueil.

 

* IME : Institut Médico-éducatif

* SESSAD : Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile

Le schéma départemental du handicap

Le handicap reste une cause d’exclusion au sens large du terme, que ce soit en matière d’éducation, d’accès aux infrastructures ou aux loisirs, d’insertion professionnelle mais aussi d’exercice de la citoyenneté.
C’est donc logiquement que le Conseil Général s’investit dans ce domaine où pèsent encore des inégalités territoriales, sociales et économiques.

C’est dans ce cadre que le Conseil Général a voté le 30 mai 2011 son schéma départemental 2011-2015 en faveur des personnes en situation de handicap (enfants et adultes). Ce schéma propose cinq grandes missions :
accompagner la personne handicapée et sa famille, accéder à la citoyenneté, favoriser la scolarisation des enfants, faciliter l’insertion professionnelle, adapter les réponses d’accompagnement à l’évolution des besoins dans le cadre d’une approche territorialisée.
Piloté par le Conseil Général, il engage l’État et l’A.R.S. (Agence Régionale de Santé).

Dans ce contexte, Alain Delannoy, Président de l’E.P.D.A.E.A.H. (Établissement Public Départemental chargé de l’Accueil de l’Enfance et de l’Adolescence Handicapées) a inauguré le 18 novembre 2011 le premier foyer de vie médicalisé destiné aux personnes handicapées vieillissantes à Sains-en-Gohelle.

La MDPH c’est quoi ?

La Maison Départementale des Personnes Handicapées est un lieu d’accueil et d’orientation pour toutes les personnes confrontées à une situation de handicap.
Elle est placée sous la responsabilité du Conseil Général et Alain DELANNOY, votre conseiller, est membre de la commission exécutive. À ce titre, il participe à l’étude des dossiers qui lui sont présentés.

Quelles sont les missions de la M.D.P.H. ?
● vous aider à définir votre projet de vie, vous informer sur vos droits et vous orienter vers les professionnels ou les dispositifs compétents,
● évaluer vos besoins dans leur globalité (en assurant la continuité lorsque l’enfant arrive à l’âge adulte),
● vous proposer un plan personnalisé de compensation du handicap,
● vous attribuer les droits et prestations auxquels vous pouvez prétendre,
vous orienter vers les établissements et services médico-sociaux adaptés à votre situation.

Pour obtenir l’aide de la M.D.P.H.
● Contactez le siège d’ARRAS
Parc d’Activités des Bonnettes
9, rue Willy Brandt, BP 90266, 62005 ARRAS Cedex
Téléphone : 03.21.21.84.00
Site : www.mdph.pasdecalais.fr
● Contactez la Maison du Département Solidarité
Rue du Banquet Réformiste, 62400 BETHUNE
Téléphone : 03.21.01.62.62
Contactez le C.C.A.S. de votre commune

Les services de la M.D.P.H.
LES PRESTATIONS D’AIDE À LA VIE QUOTIDIENNE

L’Allocation aux Adultes Handicapés (A.A.H.) garantit un minimum de ressources aux personnes handicapées pour leur permettre de faire face aux dépenses de la vie courante. Les personnes reconnues dans l’incapacité de travailler bénéficient d’une allocation majorée.

Le Complément de Ressources est une allocation forfaitaire qui s’ajoute à l’A.A.H., dont l’objectif est de compenser l’absence durable de revenus d’activité des personnes handicapées reconnues dans l’incapacité de travailler.

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (A.E.E.H.) est destinée à compenser les frais supplémentaires liés à l’éducation et aux soins apportés à un enfant handicapé.

La Prestation de Compensation du Handicap (P.C.H.) contribue au financement des moyens de compensation des conséquences du handicap.
La P.C.H. se décline en 5 volets : les aides humaines, les aides techniques, les aménagements (du logement, du véhicule et les frais de transport), les aides spécifiques ou exceptionnelles et les aides animalières.

Les cartes d’invalidité, de stationnement et de priorité

L’Affiliation à l’Assurance Vieillesse garantit, sous certaines conditions, une continuité dans les droits à la retraite d’une personne qui aurait cessé ou réduit son activité professionnelle, pour s’occuper d’un enfant ou d’un adulte handicapé au foyer familial.

Les services de la M.D.P.H.
EMPLOI ET FORMATION PROFESSIONNELLE

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (R.Q.T.H.) favorise l’accès à l’ensemble des mesures en matière d’emploi et de formation professionnelle des personnes handicapées.

L’orientation professionnelle : les personnes handicapées peuvent être orientées vers le milieu ordinaire de travail ou vers un milieu protégé (E.S.A.T.). Ils peuvent bénéficier des mesures et accompagnements qui les aideront dans leur recherche d’emploi.

La formation professionnelle : les personnes handicapées ont accès à l’ensemble des actions de formation de droit commun (s’adressant aux salariés et aux demandeurs d’emploi), ainsi qu’aux formations spécifiques dans les centres de rééducation professionnelle.

Les services de la M.D.P.H.
SCOLARISATION EN MILIEU ORDINAIRE OU EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SPÉCIALISÉS

Le parcours scolaire des élèves handicapés fait l’objet d’un projet personnalisé de scolarisation qui définit le mode de prise en charge ainsi que les aides associées.

button ecoute 2010Lettre écoute Juillet 2010

 

 

Une actualité riche d’actions et de réformes gouvernementales, parfois nécessaires, parfois illusoires et souvent malvenues, du moins déplacées, au regard de ce que vivent au quotidien nombre de nos concitoyens.

 Des drames humains sont régulièrement évoqués lors de mes permanences et à l’occasion de rencontres sur le terrain, au travers des missions qui m’ont été confiées par l’instance départementale.

La détresse sociale, la dégradation du lien communautaire et familial, les situations de dépendance envers l’économie, la maladie, le vieillissement, sont autant de réalités qui doivent nous amener à nous poser de vraies questions, au delà d’une politique politicienne nationale que chacun peut analyser.

La question d’un choix de société se pose face à cette morosité ambiante, ce manque de clarté, cette absence de vision à long terme … cet avenir incertain.

Dans ce contexte, il est nécessaire de réfléchir à notre avenir commun, notre vie et celle de nos enfants.

Sous l’impulsion de Dominique DUPILET, le Département a voulu répondre à ces enjeux par le vote d’un budget de résistance réaffirmant l’engagement solidaire d’un Conseil Général qui veut rester aux côtés des familles et des plus démunis.

À l’heure d’une crise économique qui ne fait que débuter, cette initiative forte place le Conseil Général au rang de premier acteur de proximité, à l’opposé de la conduite de l’État, qui s’éloigne de la vie des Français.

Parce qu’il mène une vraie politique de solidarité et de développement, le Département nous soutient à chaque âge de la vie par des actions concertées, cohérentes et visibles dans des domaines aussi divers qu’essentiels.

Il agit au cœur des territoires par la mise en œuvre du RSA, le financement d’instances et d’établissements dédiés aux personnes âgées, l’assistance aux personnes handicapées, l’accueil des collégiens, l’encadrement des assistantes maternelles, l’accompagnement d’associations vouées aux jeunes, la valorisation des routes départementales, et de nombreux soutiens au monde économique, associatif, culturel et sportif.

Tout cela se fait au travers d’une politique qui veut conjuguer justice sociale, rigueur de gestion et anticipation.

Ces valeurs sont celles que je défends avec résolution pour protéger les populations en difficultés sur l’ensemble du canton de Béthune Sud.

Je veux aujourd’hui réaffirmer ma détermination dans cette action à vos côtés.

 

%d blogueurs aiment cette page :