Le Sapeur 1ère classe Aurélien BOIDIN, blessé lors de l’intervention à Estrée-Blanche, était invité, par le Président de la République, à l’occasion de la cérémonie des vœux aux assemblées, au conseil de Paris, aux corps constitués, aux forces vives et aux héros de l’année 2017.

 

Mr le Président de la République Emmanuel MACRON invite le Sapeur 1ère classe Aurélien BOIDIN

 

 

 


Terrible drame cette nuit à Estrée-Blanche, près d’Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais). 4 morts, 1 blessé grave, 2 blessés légers. C’est le bilan d’un incendie de maison.


#Prefet62

Deux pompiers âgés de 20 et 32 ans sont morts et un autre a été gravement blessé lors de l’intervention pour l’éteindre. Deux jeunes âgés de 16 et 22 ans, un garçon et une fille, sont également décédés dans cet incendie. Leurs corps ont été retrouvés dans les décombres.

Le pompier blessé (âgé de 21 ans), brûlé gravement aux mains et aux jambes, ainsi que la mère de famille ont été transportés au service des grands brûlés au CHR de Lille (Nord).

Vers 5h, le feu était sous contrôle. Les maisons les plus proches ont été évacuées. L’origine de l’incendie et les circonstances de la mort des pompiers sont pour l’heure inconnues, selon la préfecture du Pas-de-Calais. Selon le préfet du département Fabien Sudry, interrogé alors qu’il se trouvait au côté du lieutenant-colonel des pompiers dirigeant les secours, « le feu s’est propagé très vite« . « Le premier étage« , auquel les pompiers avaient accédé pour secourir la famille, « s‘est retrouvé cerné par les flammes et pris dans une chaleur intense« , a rapporté le préfet, de sorte qu’il a fallu du temps avant que les secours puissent pénétrer dans la maison pour vérifier si d’autres corps que ceux des deux pompiers s’y trouvaient.

D’importants renforts du centre opérationnel départemental de secours (CODIS) avaient été dépêchés sur les lieux, portant le total des pompiers sur place à 80 hommes.

« Immense tristesse »

Les deux pompiers tués étaient des volontaires du centre de secours de Lillers (Pas-de-Calais). L’un habitait le village voisin de Longhem, l’autre la commune de Lillers, a précisé la préfecture.


Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, « fait part de son immense tristesse« , dans un communiqué. « Ce nouveau drame vient tragiquement rappeler le dévouement sans faille dont font preuves nos forces de secours qui côtoient le risque au quotidien. »

 


Avis de décès: Nous avons le regret et la douleur de vous
faire part du décès en service commandé du CPL COTTREZ J. et du 1ère cl DAUCHY A., sapeurs-pompiers volontaires au SDIS 62. Toutes nos pensées vont vers les familles, leurs collègues et amis.

L’image contient peut-être : texte

#SDIS62

Les Emplois d’Avenir

Le 22 octobre, le Président de la République François Hollande a reçu Dominique Dupilet, Président du Conseil Général du Pas-de-Calais, acteur incontournable du développement d’un territoire pleinement investi dans la mise en œuvre de l’action gouvernementale visant à rétablir la croissance économique et créer les conditions favorables à l’amélioration de l’emploi.

Cette rencontre a notamment été l’occasion de revenir sur la mise en œuvre des nouveaux Emplois d’Avenir.

Qu’est-ce que c’est ?
Les emplois d’avenir vous permettent de vivre une vraie première expérience professionnelle enrichissante et reconnue.

Il s’agit :
• D’un CDI ou d’un CDD de 1 à 3 ans à temps plein (sauf exception)
• D’une formation pour apprendre un métier et préparer votre avenir
• D’un suivi personnalisé professionnel avant, pendant et après

Au total, ce sont 100 000 emplois de ce type qui seront créés en 2013, puis 50 000 en 2014.

Les bénéficiaires pourront compter sur le soutien d’un référent du Conseil Général, de la mission locale ou de Cap emploi qui les accompagnera dans la construction d’un projet professionnel en les aidant à résoudre les éventuels problèmes de logement, de santé ou de mobilité qui pourraient nuire à l’accès à un emploi stable et durable.

Dans cette optique, les compétences acquises durant le déroulement de l’emploi d’avenir seront reconnues par une attestation d’expérience professionnelle.

Qui est concerné ?

Pour pouvoir accéder à un emploi d’avenir, il faut être âgé de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat (jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés).

Le dispositif est destiné aux jeunes non diplômés (ou titulaires d’un CAP/BEP) ayant été en situation de recherche d’emploi durant 6 des 12 derniers mois.

NB : À titre exceptionnel, les habitants des zones urbaines sensible (ZUS), zones de revitalisation rurale (ZRR) ou d’outre-mer peuvent accéder à un emploi d’avenir tout en ayant un niveau Bac+3 s’ils ont été en situation de recherche d’emploi durant 12 des 18 derniers mois.

Qui recrute ?

Les emplois d’avenir sont destinés prioritairement aux entreprises dont le secteur est créateur d’emploi.

Mais les employeurs peuvent également être des associations, des institutions (telles que les mairies, départements, régions ou communautés d’agglomération), des établissements publics, des hôpitaux, des maisons de retraite mais aussi des organismes d’insertion.

Ces structures reçoivent une aide de l’État (allant jusqu’à 75% du salaire brut à hauteur du SMIC) en échange de leur engagement à accompagner et former les bénéficiaires d’emplois d’avenir.

Qui contacter ?

Les jeunes souhaitant postuler à un emploi d’avenir peuvent être mis en contact avec des employeurs potentiels par le biais de l’agence Pôle Emploi ou de la mission locale la plus proche (ou de Cap emploi pour les travailleurs handicapés).

Une fois leur candidature retenue, la mission locale (ou le Cap emploi) les accompagnera jusqu’à l’issue du contrat de travail, durant lequel elle sera chargée de suivre et contrôler les engagements de l’employeur en matière d’accueil et de formation.

Pour plus d’informations, visitez le site www.lesemploisdavenir.gouv.fr

%d blogueurs aiment cette page :