LETTRE ÉCOUTE

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Chers Amis du Canton de Béthune,

L’Année 2014 s’est achevée. Je sais qu’elle a été pénible pour beaucoup d’entre vous, qui êtes nombreux à me faire part de ce ressenti lors de nos rencontres, au détour d’une permanence ou d’une manifestation locale.

Nous faisons face à une crise économique, sociale et morale dont les effets destructeurs perdurent, à la mesure du sentiment d’injustice qui frappe le nombre grandissant de ceux pour qui trouver un emploi, une formation qualifiante, une aide, une écoute, est devenu un véritable combat.

Pourtant, la croissance semble timidement reprendre.

L’espoir doit marquer ce début d’année 2015, pour laquelle je vous adresse mes vœux de bonheur et de santé, avec une pensée toute particulière pour celles et ceux qui sont dans la peine et le désarroi.

Je suis conscient que certaines grandes réformes ont été difficilement accueillies. Mais je suis également persuadé que la défiance mine notre avenir et qu’il est absolument nécessaire de préparer notre Pays, nos nouvelles Régions, nos futurs Cantons, aux défis de notre temps.

Nous devons saisir l’opportunité que nous offrent les élections des 22 et 29 mars 2015, qui prévoient l’instauration de la parité dans les rangs des Conseillers Départementaux, par la désignation d’un binôme mixte de représentants pour insuffler une nouvelle dynamique à des cantons redessinés.

Nous devons nous mobiliser pour renforcer le Conseil Général qui, en tant que garant des solidarités territoriales, reste l’institution la plus efficacement impliquée dans notre vie quotidienne, de par son rôle prépondérant dans la protection de l’enfance et de la famille, son soutien aux personnes âgées, handicapées, ou engagées dans un parcours d’insertion, et son action déterminante pour favoriser la réussite des collégiens, valoriser notre environnement, développer l’offre culturelle et sportive ou aménager le territoire, pour le confort et la sécurité de ses habitants.

Dans tous ces domaines, le Conseil Général se place comme un acteur de proximité.

Cette exigence de proximité, c’est celle qui m’anime dans mon action quotidienne auprès des jeunes, de leurs aînés, des personnes fragilisées, et des animateurs de la vie économique et associative, dont témoigne l’affluence durant mes permanences.

Cet engagement, compte tenu de notre situation difficile, sera de nouveau le mien en 2015, une année de grands rendez-vous qui s’annoncent décisifs pour notre futur commun.

LETTRE ÉCOUTE

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Chers Amis du Canton de Béthune,

L’Année 2014 s’est achevée. Je sais qu’elle a été pénible pour beaucoup d’entre vous, qui êtes nombreux à me faire part de ce ressenti lors de nos rencontres, au détour d’une permanence ou d’une manifestation locale.

Nous faisons face à une crise économique, sociale et morale dont les effets destructeurs perdurent, à la mesure du sentiment d’injustice qui frappe le nombre grandissant de ceux pour qui trouver un emploi, une formation qualifiante, une aide, une écoute, est devenu un véritable combat.

Pourtant, la croissance semble timidement reprendre.

L’espoir doit marquer ce début d’année 2015, pour laquelle je vous adresse mes vœux de bonheur et de santé, avec une pensée toute particulière pour celles et ceux qui sont dans la peine et le désarroi.

Je suis conscient que certaines grandes réformes ont été difficilement accueillies. Mais je suis également persuadé que la défiance mine notre avenir et qu’il est absolument nécessaire de préparer notre Pays, nos nouvelles Régions, nos futurs Cantons, aux défis de notre temps.

Nous devons saisir l’opportunité que nous offrent les élections des 22 et 29 mars 2015, qui prévoient l’instauration de la parité dans les rangs des Conseillers Départementaux, par la désignation d’un binôme mixte de représentants pour insuffler une nouvelle dynamique à des cantons redessinés.

Nous devons nous mobiliser pour renforcer le Conseil Général qui, en tant que garant des solidarités territoriales, reste l’institution la plus efficacement impliquée dans notre vie quotidienne, de par son rôle prépondérant dans la protection de l’enfance et de la famille, son soutien aux personnes âgées, handicapées, ou engagées dans un parcours d’insertion, et son action déterminante pour favoriser la réussite des collégiens, valoriser notre environnement, développer l’offre culturelle et sportive ou aménager le territoire, pour le confort et la sécurité de ses habitants.

Dans tous ces domaines, le Conseil Général se place comme un acteur de proximité.

Cette exigence de proximité, c’est celle qui m’anime dans mon action quotidienne auprès des jeunes, de leurs aînés, des personnes fragilisées, et des animateurs de la vie économique et associative, dont témoigne l’affluence durant mes permanences.

Cet engagement, compte tenu de notre situation difficile, sera de nouveau le mien en 2015, une année de grands rendez-vous qui s’annoncent décisifs pour notre futur commun.

Cette page à pour but de vous faciliter vos recherches des différents sites pouvant vous être utile.

 Les sites de Solidarité
Les sites utiles à vos recherches relatives à la Santé
Les sites utiles à vos recherches relatives à l’handicap
 Les sites utiles à vos recherches relatives aux Sports et des Loisirs
 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives au Développement

et à l’environnement

 

 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives au Tourisme
 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives a la Culture
 Les sites utiles à vos recherches relatives à l’ information écrite, télé & radio
 Les sites utiles à vos recherches relatives à l’état

cg62-2010

 

Tout au long de l’année, Alain Delannoy et le Conseil Général du

Pas-De-Calais s’engagent pour la défense de vos intérêts,

notamment par l’accompagnement financier des collectivités ou

le vote de motions.

SUBVENTIONS

À titre d’exemple, les plus récentes (du 7 juin 2010) font état de 630 000 €, accordés dans le cadre
  • de l’aménagement du réseau routier
  • du bassin de rétention à hauteur des RD 941 et 943, au profit de la commune de Fouquières-Les-Béthune.

 

MOTIONS

Les plus récentes sont relatives à
  • la défense d’une formation de qualité pour les enseignants,
  • aux difficultés rencontrées par les ASSAD,
  • au maintien de services publics de qualité,
  • au non remplacement des enseignants absents,
  • au système de santé des retraités mineurs,
  • ou encore au maintien de la retraite à 60 ans

entree-cg62

pasted image 209x1743

L’enfance et la famille, les personnes âgées et les personnes handicapées, l’insertion des personnes défavorisées et la promotion de la santé sont ses principales missions, qui représentent 59 % de son budget total.

 

Enfance et famille

Un engagement renforcé auprès de l’enfance et de la famille, tel est l’engagement du Département pour les années à venir :

  • Consultations de la Protection Maternelle et Infantile
  • Bilans de santé en école maternelle
  • Suivi de la femme enceinte et promotion de l’allaitement maternel
  • Neuf centres de planification et d’éducation familiale
  • Délivrance des agréments aux couples qui souhaitent adopter
  • Modes de garde collectifs de la petite enfance et délivrance des agréments aux assistants maternels et familiaux
  • Soutien à la parentalité par des aides à domicile et des aides financières
  • Prévention et protection de l’enfance : l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et le Projet Éducatif Individualisé pour les enfants qui lui sont confiés
  • Mise en place de formations pour les assistants maternels et les assistants familiaux

 

Personnes âgées

Chef de file de l’action en faveur des personnes âgées, le Conseil général intervient dans différents domaines de la vie quotidienne :

  • Aide au maintien à domicile, versement de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), financement du service de télé-assistance
  • Prise en charge des frais d’hébergement en établissement spécialisé
  • Financement des maisons de retraite et création de places supplémentaires en établissements,
  • Accueil temporaire et accueil familial

 

Personnes handicapées

Le Pas-de-Calais, un Département qui innove au quotidien pour améliorer la vie des personnes handicapées :

  • Prestation de compensation du handicap
  • Aides à domicile et aides techniques
  • Hébergement en famille d’accueil et hébergement en établissement d’accueil temporaire ou permanent
  • Création de places supplémentaires en établissements d’accueil

 

Santé

« Prévenir plutôt que guérir », tel est le mot d’ordre du Conseil général en matière de santé :

  • Dépistage du cancer du sein en partenariat avec l’Assurance Maladie
  • Consultations d’aide à l’arrêt du tabac
  • Lutte contre l’obésité et l’alcoolisme
  • Prévention des accidents domestiques
  • Lutte contre les dépendances

 

Insertion

Le Conseil général favorise la réinsertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté :

  • Mise en œuvre et financement du RSA (Revenu de Solidarité Active) et des différents dispositifs d’insertion
  • Aides à l’insertion des bénéficiaires du RSA , par une aide directe ou des subventions aux structures d’accueil
  • Fonds d’Aide aux Jeunes
  • Maintien et accès au logement des personnes démunies dans le cadre du Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées et du Fonds de Solidarité Logement

Membre de la Commission chargée des politiques sociales et familiales, de la santé et de l’insertion sociale, Membre de la Commission chargée de la gestion et de la prospective financière

 

Deuxième Commission

Commission chargée des Politiques sociales et familiales, de la Santé et de l’Insertion sociale

Aide sociale, santé, enfance et famille, politiques en faveur des personnes âgées ou handicapées, schémas départementaux médico-sociaux, RSA et FAJ, insertion sociale, établissements à caractère sanitaire et social et médico-social, logement (FSL, aides à la personne, etc.), remises gracieuses de dettes et indus.

11 membres

  • Marie-Paule LEDENT : Présidente
  • Yvan DRUON : Vice-Président
  • Denise BOCQUILLET : Secrétaire
  • Autres membres  COUSEIN Bruno, DEFONTAINE Jean-Pierre, DELANNOY Alain, LARDEZ Michel, LEFEBVRE Alain, LOUF Maurice, VAN HEGHE Sabine, WATRIN Dominique.

 

 

Huitième Commission

Commission chargée de la Gestion et de la Prospective financière

Budget et stratégie financière pluriannuelle, pilotage du processus d’exécution des dépenses et des recettes, suivi et gestion des risques des Établissements Publics et Organismes Associés (EPOA), suivi et évaluation des transferts de charges, suivi et évaluation de la contractualisation, Service Départemental d’Incendie et de Secours.

 

20 membres

  • Jacques NAPIERAJ : Président
  • Dominique WATRIN : Vice-Président
  • Michel PETIT : Secrétaire
  • Laurent DUPORGE : Rapporteur Général Budget
  • Autres membres ; CAILLIAU Bernard, DARQUE Jean-Claude, DEJONGHE Henri, DELANNOY Alain,DISSAUX Jean-Claude, DRUON Yvan, ÉTIENNE Jean-Claude, GAQUERE Raymond, HOCQ René, LEDENT Marie-Paule, LOQUET Ludovic, MACIEJASZ Daniel, MEQUIGNON Alain, PETIT Bertrand, PRUDHOMME Claude, THERRY Robert.

Le Conseil Général du Pas de Calais CG62

Le Conseil général est présent au quotidien aux côtés des habitants du Pas-de-Calais. Collégiens, futurs parents, personnes en recherche d’emploi, randonneurs, usagers de la route, personnes âgées, sportifs, etc. : nous profitons tous à un moment donné de la journée, tout au long de notre vie, des actions décidées par l’Assemblée Départementale.

Si les domaines de compétence du Conseil général sont précisément définis par la loi, le Département va bien souvent au-delà afin de rendre un meilleur service aux habitants et préparer l’avenir du Pas-de-Calais.

L’assemblée – L’organisation

Le Conseil général se réunit en assemblée plénière au moins quatre fois par an.

Entre chaque session, le Président exécute les décisions votées par l’Assemblée.

Il est aidé dans l’exercice de son mandat par une Commission Permanente et 14 Vice-présidents.

 

Vos Conseillers généraux

Pour répondre au mieux aux besoins de la population, vous, citoyens majeurs, avez élu un conseiller général qui représente votre canton pour six ans.

Il est votre interlocuteur privilégié mais aussi celui des entreprises, des associations, de l’ensemble des acteurs et partenaires sociaux.

Ces 77 conseillers généraux composent l’Assemblée Départementale et élisent un Président. Michel DAGBERT remplit cette fonction depuis juin 2014.

 

 

Le Président du Conseil général du Pas-de-Calais est Michel DAGBERT.

 Élu à la majorité absolue du Conseil général le 23 juin 2014.

Le Président est élu par l’Assemblée départementale à la suite de chaque renouvellement partiel soit tous les trois ans.

Il convoque le Conseil Général, fixe l’ordre du jour et préside les séances.

Il organise les débats et les votes.

Il est l’ordonnateur des dépenses et prescrit l’exécution des recettes du Département, de l’activité et du financement des différents services ainsi que des organismes qui en dépendent.

Il est le chef des services départementaux, qui mettent en œuvre les politiques définies par le Conseil Général, et préside la Commission Permanente.

 

La Commission Permanente

Elle assure la permanence de l’assemblée entre chaque réunion et session.

Elle a en charge d’appliquer les orientations générales définies par l’Assemblée Plénière et assure la continuité du Conseil Général entre ses réunions.

Elle se prononce sur les demandes de subventions et les projets instruits par les différentes commissions spécialisées.

Pour se faire, elle se réunit une fois par mois à huit clos.

 

Les Commissions

Instances d’études et de propositions, les commissions ont chacune un domaine de compétence particulier.

Elles se prononcent sur les dossiers avant leur examen par le Conseil Général.

Des sous-commissions sont également constituées.

Pour l’instruction des dossiers se rapportant à leur domaine de compétence et la préparation des décisions de l’assemblée plénière, plusieurs commissions sont constituées après chaque renouvellement, sur proposition des groupes politiques.

 

Première Commission

  • Commission chargée des Politiques des Développements économiques,
  • du Tourisme,
  • de la Recherche,
  • de l’Insertion par l’emploi
  • de l’Habitat

 

Deuxième Commission

  • Commission chargée des Politiques sociales et familiales,
  • de la Santé
  • de l’Insertion sociale

 

Troisième Commission

  • Commission chargée des Politiques des Réussites citoyennes

 

Quatrième Commission

  • Commission chargée des Politiques des Infrastructures
  • de la Mobilité

 

Cinquième Commission

  • Commission chargée des Politiques du Développement rural
  • de l’Agriculture

 

Sixième Commission

  • Commission chargée des Politiques de l’Environnement
  • du Développement durable

 

Septième Commission

  • Commission chargée de la Vie institutionnelle

 

Huitième Commission

  • Commission chargée de la Gestion
  • de la Prospective financière

INITIATIVE CITOYENNE

Sept jeunes élèves du collège Paul Verlaine de Béthune ont rejoint le Conseil Général du Pas- de-Calais dans son action pour la promotion de l’enseignement, de la santé et du développement durable, en lançant un mouvement original visant à limiter le nombre de mégots de cigarette rejetés dans la nature.

Afin de sensibiliser le grand public au problème environnemental que constitue l’accumulation de ce déchet, elles se sont faites les « Jeunes Reporters » du concours international « YRE » (Young Reporters for the Environment) pour réaliser une enquête journalistique qu’elles ont notamment illustrée par une vidéo expliquant l’intérêt de leurs « Butt Box » : des petits récipients en plastique qui, une fois collectés dans les pharmacies (où ils servent aux bandelettes de tests de glycémie) en vue d’être recyclés et customisés, deviennent un outil idéal pour les fumeurs désormais en mesure de conserver leurs mégots, sans risque et sans odeur, jusqu’à la poubelle la plus proche.

COUPS DE POUCE

Parce qu’ils représentent l’avenir du Pas-de-Calais, le Département investit chaque année 900 € par jeune dans le cadre d’un « Pacte pour la Jeunesse », qui prévoit des accompagnements spécifiques dans les domaines de l’emploi, de la mobilité, du logement, de la citoyenneté et de la santé.

Parmi ces « coups de pouce », un programme inédit d’aide à la formation au BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateurs) en internat et au BAFD (directeur) a été créé pour les 17-30 ans, qui peuvent ainsi bénéficier d’une bourse de 200 €, sans conditions de ressources.

Une aide au financement du permis de conduire, une aide à l’accès au logement, et une « Bourse Initiatives Jeunes » (de 1 000 € à 5 000 €) leur sont également proposées.140201jeunesse

Les Emplois d’Avenir

Le 22 octobre, le Président de la République François Hollande a reçu Dominique Dupilet, Président du Conseil Général du Pas-de-Calais, acteur incontournable du développement d’un territoire pleinement investi dans la mise en œuvre de l’action gouvernementale visant à rétablir la croissance économique et créer les conditions favorables à l’amélioration de l’emploi.

Cette rencontre a notamment été l’occasion de revenir sur la mise en œuvre des nouveaux Emplois d’Avenir.

Qu’est-ce que c’est ?
Les emplois d’avenir vous permettent de vivre une vraie première expérience professionnelle enrichissante et reconnue.

Il s’agit :
• D’un CDI ou d’un CDD de 1 à 3 ans à temps plein (sauf exception)
• D’une formation pour apprendre un métier et préparer votre avenir
• D’un suivi personnalisé professionnel avant, pendant et après

Au total, ce sont 100 000 emplois de ce type qui seront créés en 2013, puis 50 000 en 2014.

Les bénéficiaires pourront compter sur le soutien d’un référent du Conseil Général, de la mission locale ou de Cap emploi qui les accompagnera dans la construction d’un projet professionnel en les aidant à résoudre les éventuels problèmes de logement, de santé ou de mobilité qui pourraient nuire à l’accès à un emploi stable et durable.

Dans cette optique, les compétences acquises durant le déroulement de l’emploi d’avenir seront reconnues par une attestation d’expérience professionnelle.

Qui est concerné ?

Pour pouvoir accéder à un emploi d’avenir, il faut être âgé de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat (jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés).

Le dispositif est destiné aux jeunes non diplômés (ou titulaires d’un CAP/BEP) ayant été en situation de recherche d’emploi durant 6 des 12 derniers mois.

NB : À titre exceptionnel, les habitants des zones urbaines sensible (ZUS), zones de revitalisation rurale (ZRR) ou d’outre-mer peuvent accéder à un emploi d’avenir tout en ayant un niveau Bac+3 s’ils ont été en situation de recherche d’emploi durant 12 des 18 derniers mois.

Qui recrute ?

Les emplois d’avenir sont destinés prioritairement aux entreprises dont le secteur est créateur d’emploi.

Mais les employeurs peuvent également être des associations, des institutions (telles que les mairies, départements, régions ou communautés d’agglomération), des établissements publics, des hôpitaux, des maisons de retraite mais aussi des organismes d’insertion.

Ces structures reçoivent une aide de l’État (allant jusqu’à 75% du salaire brut à hauteur du SMIC) en échange de leur engagement à accompagner et former les bénéficiaires d’emplois d’avenir.

Qui contacter ?

Les jeunes souhaitant postuler à un emploi d’avenir peuvent être mis en contact avec des employeurs potentiels par le biais de l’agence Pôle Emploi ou de la mission locale la plus proche (ou de Cap emploi pour les travailleurs handicapés).

Une fois leur candidature retenue, la mission locale (ou le Cap emploi) les accompagnera jusqu’à l’issue du contrat de travail, durant lequel elle sera chargée de suivre et contrôler les engagements de l’employeur en matière d’accueil et de formation.

Pour plus d’informations, visitez le site www.lesemploisdavenir.gouv.fr

%d blogueurs aiment cette page :