À la suite du lancement du dispositif de la « Garantie jeunes » destiné aux 18-25 ans en situation de grande précarité, Alain Delannoy a participé à l’inauguration de la Maison Départementale des Solidarités, qui a fait l’objet de 2,6 millions d’euros de travaux.

Installée dans la rue Banquet Réformiste de Béthune, cette structure de plus de 1 000 m² accueille les plus fragiles des 85 000 habitants des 25 communes du territoire de l’Artois, qui y trouvent un lieu d’écoute et d’accompagnement social et éducatif, dans les domaines de l’insertion ou de la protection maternelle et infantile.

Cette inauguration était particulièrement attendue par les 60 éducateurs, assistantes sociales, psychologues, puéricultrices et membres du personnel de l’établissement, qui travaillent désormais dans des conditions optimales pour la lutte contre les exclusions.

Elle augure de l’ouverture du pôle handicap et des services d’insertion de la Maison de l’Autonomie, qui se construit sur le site de l’ex-polyclinique de Béthune.

150212mds01

LETTRE ÉCOUTE

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Chers Amis du Canton de Béthune,

L’Année 2014 s’est achevée. Je sais qu’elle a été pénible pour beaucoup d’entre vous, qui êtes nombreux à me faire part de ce ressenti lors de nos rencontres, au détour d’une permanence ou d’une manifestation locale.

Nous faisons face à une crise économique, sociale et morale dont les effets destructeurs perdurent, à la mesure du sentiment d’injustice qui frappe le nombre grandissant de ceux pour qui trouver un emploi, une formation qualifiante, une aide, une écoute, est devenu un véritable combat.

Pourtant, la croissance semble timidement reprendre.

L’espoir doit marquer ce début d’année 2015, pour laquelle je vous adresse mes vœux de bonheur et de santé, avec une pensée toute particulière pour celles et ceux qui sont dans la peine et le désarroi.

Je suis conscient que certaines grandes réformes ont été difficilement accueillies. Mais je suis également persuadé que la défiance mine notre avenir et qu’il est absolument nécessaire de préparer notre Pays, nos nouvelles Régions, nos futurs Cantons, aux défis de notre temps.

Nous devons saisir l’opportunité que nous offrent les élections des 22 et 29 mars 2015, qui prévoient l’instauration de la parité dans les rangs des Conseillers Départementaux, par la désignation d’un binôme mixte de représentants pour insuffler une nouvelle dynamique à des cantons redessinés.

Nous devons nous mobiliser pour renforcer le Conseil Général qui, en tant que garant des solidarités territoriales, reste l’institution la plus efficacement impliquée dans notre vie quotidienne, de par son rôle prépondérant dans la protection de l’enfance et de la famille, son soutien aux personnes âgées, handicapées, ou engagées dans un parcours d’insertion, et son action déterminante pour favoriser la réussite des collégiens, valoriser notre environnement, développer l’offre culturelle et sportive ou aménager le territoire, pour le confort et la sécurité de ses habitants.

Dans tous ces domaines, le Conseil Général se place comme un acteur de proximité.

Cette exigence de proximité, c’est celle qui m’anime dans mon action quotidienne auprès des jeunes, de leurs aînés, des personnes fragilisées, et des animateurs de la vie économique et associative, dont témoigne l’affluence durant mes permanences.

Cet engagement, compte tenu de notre situation difficile, sera de nouveau le mien en 2015, une année de grands rendez-vous qui s’annoncent décisifs pour notre futur commun.

UN BUDGET DE VOLONTÉ

Dans  une  période  d’incertitudes  économiques, le Conseil Général s’est donné les moyens de bâtir un avenir plus agréable pour les habitants du  Pas-de-Calais  en  adoptant  un  budget  de volonté, de responsabilité et de projets.150101votebudgetVoté  à  l’unanimité,  sans  évolution  du  taux de fiscalité, ce budget est celui de choix courageux en matière d’éducation, de jeunesse, d’économie sociale et solidaire pour « une année de choix, une année d’actions, une année d’espérance pour le Pas-de-Calais et ses habitants, qui pourront compter sur le Département ».

L’engagement du Conseil Général en tant que principal acteur des solidarités s’est traduit en chiffres par  une  hausse  des  sommes  allouées à l’accompagnement des personnes les moins favorisées, à qui l’instance départementale consacrera plus de 52% de ses ressources, malgré une baisse des dotations de l’État.

Les jeunes seront également favorisés par l’institution, qui leur a attribué 105 millions d’euros, soit plus de la totalité des sommes dévolues à l’entretien et au développement de l’ensemble des infrastructures routières départementales, et autant que les dépenses prévues pour assurer les missions de protection de la population et de valorisation de l’environnement et du territoire.

Mais au delà de ces engagements  majeurs, 255 millions d’euros seront également affectés au soutien à l’économie locale, au financement de grands projets et à l’aide aux entreprises, dans la logique d’un investissement sur l’avenir, par un développement durable et solidaire.

150101budget1 150101budget2 150101budget3 150101budget4

LETTRE ÉCOUTE

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Chers Amis du Canton de Béthune,

L’Année 2014 s’est achevée. Je sais qu’elle a été pénible pour beaucoup d’entre vous, qui êtes nombreux à me faire part de ce ressenti lors de nos rencontres, au détour d’une permanence ou d’une manifestation locale.

Nous faisons face à une crise économique, sociale et morale dont les effets destructeurs perdurent, à la mesure du sentiment d’injustice qui frappe le nombre grandissant de ceux pour qui trouver un emploi, une formation qualifiante, une aide, une écoute, est devenu un véritable combat.

Pourtant, la croissance semble timidement reprendre.

L’espoir doit marquer ce début d’année 2015, pour laquelle je vous adresse mes vœux de bonheur et de santé, avec une pensée toute particulière pour celles et ceux qui sont dans la peine et le désarroi.

Je suis conscient que certaines grandes réformes ont été difficilement accueillies. Mais je suis également persuadé que la défiance mine notre avenir et qu’il est absolument nécessaire de préparer notre Pays, nos nouvelles Régions, nos futurs Cantons, aux défis de notre temps.

Nous devons saisir l’opportunité que nous offrent les élections des 22 et 29 mars 2015, qui prévoient l’instauration de la parité dans les rangs des Conseillers Départementaux, par la désignation d’un binôme mixte de représentants pour insuffler une nouvelle dynamique à des cantons redessinés.

Nous devons nous mobiliser pour renforcer le Conseil Général qui, en tant que garant des solidarités territoriales, reste l’institution la plus efficacement impliquée dans notre vie quotidienne, de par son rôle prépondérant dans la protection de l’enfance et de la famille, son soutien aux personnes âgées, handicapées, ou engagées dans un parcours d’insertion, et son action déterminante pour favoriser la réussite des collégiens, valoriser notre environnement, développer l’offre culturelle et sportive ou aménager le territoire, pour le confort et la sécurité de ses habitants.

Dans tous ces domaines, le Conseil Général se place comme un acteur de proximité.

Cette exigence de proximité, c’est celle qui m’anime dans mon action quotidienne auprès des jeunes, de leurs aînés, des personnes fragilisées, et des animateurs de la vie économique et associative, dont témoigne l’affluence durant mes permanences.

Cet engagement, compte tenu de notre situation difficile, sera de nouveau le mien en 2015, une année de grands rendez-vous qui s’annoncent décisifs pour notre futur commun.

Cette page à pour but de vous faciliter vos recherches des différents sites pouvant vous être utile.

 Les sites de Solidarité
Les sites utiles à vos recherches relatives à la Santé
Les sites utiles à vos recherches relatives à l’handicap
 Les sites utiles à vos recherches relatives aux Sports et des Loisirs
 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives au Développement

et à l’environnement

 

 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives au Tourisme
 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives a la Culture
 Les sites utiles à vos recherches relatives à l’ information écrite, télé & radio
 Les sites utiles à vos recherches relatives à l’état

L’enfance et la famille, les personnes âgées et les personnes handicapées, l’insertion des personnes défavorisées et la promotion de la santé sont ses principales missions, qui représentent 59 % de son budget total.

 

Enfance et famille

Un engagement renforcé auprès de l’enfance et de la famille, tel est l’engagement du Département pour les années à venir :

  • Consultations de la Protection Maternelle et Infantile
  • Bilans de santé en école maternelle
  • Suivi de la femme enceinte et promotion de l’allaitement maternel
  • Neuf centres de planification et d’éducation familiale
  • Délivrance des agréments aux couples qui souhaitent adopter
  • Modes de garde collectifs de la petite enfance et délivrance des agréments aux assistants maternels et familiaux
  • Soutien à la parentalité par des aides à domicile et des aides financières
  • Prévention et protection de l’enfance : l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et le Projet Éducatif Individualisé pour les enfants qui lui sont confiés
  • Mise en place de formations pour les assistants maternels et les assistants familiaux

 

Personnes âgées

Chef de file de l’action en faveur des personnes âgées, le Conseil général intervient dans différents domaines de la vie quotidienne :

  • Aide au maintien à domicile, versement de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), financement du service de télé-assistance
  • Prise en charge des frais d’hébergement en établissement spécialisé
  • Financement des maisons de retraite et création de places supplémentaires en établissements,
  • Accueil temporaire et accueil familial

 

Personnes handicapées

Le Pas-de-Calais, un Département qui innove au quotidien pour améliorer la vie des personnes handicapées :

  • Prestation de compensation du handicap
  • Aides à domicile et aides techniques
  • Hébergement en famille d’accueil et hébergement en établissement d’accueil temporaire ou permanent
  • Création de places supplémentaires en établissements d’accueil

 

Santé

« Prévenir plutôt que guérir », tel est le mot d’ordre du Conseil général en matière de santé :

  • Dépistage du cancer du sein en partenariat avec l’Assurance Maladie
  • Consultations d’aide à l’arrêt du tabac
  • Lutte contre l’obésité et l’alcoolisme
  • Prévention des accidents domestiques
  • Lutte contre les dépendances

 

Insertion

Le Conseil général favorise la réinsertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté :

  • Mise en œuvre et financement du RSA (Revenu de Solidarité Active) et des différents dispositifs d’insertion
  • Aides à l’insertion des bénéficiaires du RSA , par une aide directe ou des subventions aux structures d’accueil
  • Fonds d’Aide aux Jeunes
  • Maintien et accès au logement des personnes démunies dans le cadre du Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées et du Fonds de Solidarité Logement

LE S.D.I.S. RECRUTE

Une  intervention  toutes  les  5  minutes,  c’est  le bilan des 4 800 sapeurs-pompiers du Service Départemental d’Incendie et de Secours géré par le Conseil Général pour écouter, protéger, rassurer et secourir les habitants du Pas-De-Calais.

3 200 d’entre eux sont des volontaires, placés sous la Vice-Présidence de votre Conseiller Général, Alain Delannoy.

Formés à la gestion des situations d’urgences, ils sont quotidiennement sur le terrain pour assurer des missions de secours à la personne, de lutte contre l’incendie, de garde ou de logistique dans le cadre d’un véritable engagement citoyen en faveur des autres, qu’ils servent parallèlement à la poursuite de leurs études ou de leur activité professionnelle.

Chaque jour, ils démontrent que la solidarité et l’altruisme ne sont pas des vains mots.

Officiellement recrutés le 1e janvier 2014, 143 d’entre eux ont été reçus au sein du SDIS pour une journée d’accueil qui leur a permis de découvrir les centres opérationnels et de recevoir leur paquetage, en vue du début de la formation initiale qu’ils suivront avant d’intégrer l’un des 48 Centres d’Incendie et de Secours du département.140201sdisPourquoi pas vous ?

Si vous avez entre 17 et 60 ans, il vous suffit de mesurer plus d’1m57 et de disposer de vos droits civiques pour passer les épreuves physiques (souplesse, pompes et gainage) puis l’entretien de sélection (test de motivation) et une visite médicale afin de rejoindre les rangs des sapeurs-pompiers volontaires.

En contrepartie de votre investissement, vous percevrez des vacations financières cumulables avec tout revenu ou toute prestation sociale.

Contactez le bureau du volontariat !

Téléphone : 03.21.21.80.58

Courriel : cboulanger@sdis62.fr

Site : www.sdis62.fr

UN BUDGET RICHE EN SOLIDARITES

Le Conseil Général se veut être l’institution des solidarités, de la proximité, des projets et de l’égalité.

Il l’est plus que jamais grâce au vote d’un budget de raison qui lui permet d’appréhender l’avenir sereinement, et de maintenir un cap financier à la hauteur de ce que méritent les habitants du Pas-de-Calais.140201votebudgetPour ce faire, il a fait le choix d’augmenter la part de ses investissements de près de 13,5 %.

Mais derrière ce pourcentage, il y a les politiques publiques :

● Les solidarités restent au coeur de l’engagement du Département, qui est le principal acteur de l’accompagnement de l’enfance et de la famille, des personnes âgées, défavorisées ou handicapées, à qui il consacre 52% de ses moyens, soit 899 millions d’euros.

● L’entretien et le développement des 6 200 kilomètres de routes départementales font quant à eux l’objet de 99 millions d’investissements (en hausse de 14%).

● Mais au delà de ces deux postes majeurs de dépenses, c’est aux jeunes que se consacrent les priorités de l’institution, qui veut leur offrir les conditions de la réussite, par la mise en oeuvre d’un « Pacte pour la Jeunesse » et par l’augmentation sensible (+22%) de ses contributions aux collèges, auxquels il accorde désormais 67,8 millions d’euros.

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Je ne vous l’apprends pas, notre époque n’est plus seulement celle des changements mais celle des défis.

Héritées de décennies d’égarement des politiques gouvernementales, les situations de détresse, de précarité ou de dépendance sont autant de réalités désormais ancrées dans notre quotidien, et auxquelles il nous faut trouver des réponses.

Elles sont autant de sujets d’inquiétudes évoquées lors de nos rencontres sur le terrain ou à l’occasion des permanences durant lesquelles vous êtes nombreux à m’accorder votre confiance en m’exposant vos problèmes.

Elles sont autant de sujets qui suscitent la mobilisation du Conseil Général du Pas-de-Calais, devenu le principal acteur des solidarités locales au travers de son action concrète en faveur des familles, de son soutien primordial aux personnes âgées ou handicapées, et de son combat pour aider la jeunesse et accompagner les bénéficiaires du RSA vers un retour à un emploi stable et durable.

Pour répondre à ces enjeux, l’institution départementale a initié sa transformation pour s’adapter aux contraintes de notre temps, en révisant la carte des cantons, qui n’avait pas connu de refonte générale depuis 1789, et qui ne comptera plus en 2015 que 39 des 77 délimitations actuelles.

Cette mutation est autant un impératif pour chercher un équilibre entre les territoires qu’un réel obstacle à la proximité entre les habitants et leurs élus départementaux, qui devront redoubler de compétences et de savoir-faire pour relever le défi de l’efficacité au sein de cantons doublement peuplés.

Pour ma part, je veux voir une opportunité dans cette difficulté.

Je veux y voir la chance de montrer notre capacité à évoluer pour donner un nouveau sens aux termes d’ « écoute », de « mobilisation », de « courage » politique, seuls capables de garantir un « progrès » social et un « développement » durable.

Je veux y voir l’occasion d’associer la rigueur de gestion à la justice sociale.

Je veux y voir la possibilité de constituer un nouveau territoire qui donne sa chance à chacun.

Dans cette optique, je veux aujourd’hui réaffirmer ma disponibilité pour répondre, à la mesure de mes moyens, à vos préoccupations légitimes.

LETTRE ÉCOUTE

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Je  ne  vous  l’apprends  pas,  notre  époque  n’est  plus  seulement  celle  des changements mais celle des défis.

Héritées de décennies d’égarement des politiques gouvernementales, les situations de détresse, de précarité ou de dépendance sont autant de réalités désormais ancrées dans notre quotidien, et auxquelles il nous faut trouver des réponses.

Elles sont autant de sujets d’inquiétudes évoquées lors de nos rencontres sur le terrain ou à l’occasion des permanences durant lesquelles vous êtes nombreux à m’accorder votre confiance en m’exposant vos problèmes.

Elles sont autant de sujets qui suscitent la mobilisation du Conseil Général du Pas-de-Calais, devenu le principal acteur des solidarités locales au travers de son action concrète en faveur des familles, de son soutien primordial aux personnes âgées ou handicapées, et de son combat pour aider la jeunesse et accompagner les bénéficiaires du RSA vers un retour à un emploi stable et durable.

Pour répondre à ces enjeux, l’institution départementale a initié sa transformation pour s’adapter aux contraintes de notre temps, en révisant la carte des cantons, qui n’avait pas connu de refonte générale depuis 1789, et qui ne comptera plus en 2015 que 39 des 77 délimitations actuelles.

Cette mutation est autant un impératif pour chercher un équilibre entre les territoires qu’un réel obstacle à la proximité entre les habitants et leurs élus départementaux, qui devront redoubler de compétences et de savoir-faire pour relever le défi de l’efficacité au sein de cantons doublement peuplés.

Pour ma part, je veux voir une opportunité dans cette difficulté.

Je veux y voir la chance de montrer notre capacité à évoluer pour donner un nouveau sens aux termes d’ « écoute », de « mobilisation », de « courage » politique, seuls capables de garantir un « progrès » social et un « développement » durable.

Je veux y voir l’occasion d’associer la rigueur de gestion à la justice sociale.

Je veux y voir la possibilité de constituer un nouveau territoire qui donne sa chance à chacun.

Dans cette optique, je veux aujourd’hui réaffirmer ma disponibilité pour répondre, à la mesure de mes moyens, à vos préoccupations légitimes.

%d blogueurs aiment cette page :