150113citystade01

Alain Delannoy a participé à l’inauguration du city stade de Labeuvrière aux côtés du Président de l’instance départementale, Michel Dagbert, du Sous-Préfet de Béthune, Nicolas Honoré, et du Maire, Michel Leroy.

Cet équipement multi-sports de plus de 70 000 € a été financé à 30 % pour le Conseil Général du Pas-de-Calais dans le cadre de la politique qu’il mène en faveur de la jeunesse et du développement des pratiques sportives et des activités de loisirs.

Installée au cœur de la ville, la structure de 1 000 m² permet de pratiquer l’athlétisme, le football, le basket-ball, le handball, le volley-ball, le badminton, le mini-tennis, et bien d’autres jeux de plein air qui ont très vite séduit les jeunes élèves de l’école Jean Vincent, située à deux pas.

150113citystade02

Cette page à pour but de vous faciliter vos recherches des différents sites pouvant vous être utile.

 Les sites de Solidarité
Les sites utiles à vos recherches relatives à la Santé
Les sites utiles à vos recherches relatives à l’handicap
 Les sites utiles à vos recherches relatives aux Sports et des Loisirs
 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives au Développement

et à l’environnement

 

 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives au Tourisme
 Retrouvez les liens utiles à vos recherches relatives a la Culture
 Les sites utiles à vos recherches relatives à l’ information écrite, télé & radio
 Les sites utiles à vos recherches relatives à l’état

Allouagne La commune d’Allouagne

 

Carte d’identité

Chiffres clés :

Population : 3 037 hab. (2011)

Superficie : 7,81 km2

Altitude min. 20 mètres

Altitude max. 100 mètres

Latitude/Longitude : 50° 31′ 52″ Nord 2° 30′ 32″ Est

 

Coordonnées :

Mairie

Rue du Général Leclerc,

62157 Allouagne

Tél. : 03 21 54 07 90

Courriel de la mairie : infos@ville-allouagne.fr

Site : www.ville-allouagne.fr/

 

Maire : M. André Hennebelle

Petit village de la Morinie, sur son territoire coule un des affluents de la Nave, nommé le Grand Nocq.

Il s’étend sur 783 ha et est situé à 10 kms de Béthune et à 5 kms de Lillers à proximité de l’autoroute A26. En traversant Allouagne, vous pourrez remarquer :

 

• L’ancien château d’Alincourt, siège de l’actuelle Mairie

• L’église Saint-Léger datant du début du siècle dernier qui conserve précieusement la relique de la Sainte Larme (dont le pèlerinage a lieu chaque année le 21 juin et pendant plusieurs jours et ceci depuis des temps immémoriaux)

• Les fonds baptismaux en grès armorié du XVIè siècle

• La chapelle Notre Dame de Lourdes.

 

De la maternelle au primaire, l’enseignement de nos enfants est assuré par deux écoles publiques et une école privée. Un service de garderie et de cantine est proposé aux parents. De la 6e à la terminale, les enfants d’Allouagne peuvent s’inscrire aux Collèges et Lycées de Lillers. Pas besoin de sortir du village pour trouver :

 

• Une poste

• Des commerces (boulangerie, épicerie, boucherie, tabac, presse, supermarché, fleuristes, cafés, fermes)

• Un marché qui se tient chaque mercredi sur la place du village

• Une pharmacie

• Plusieurs médecins, infirmières, kinésithérapeutes, pédicure.

 

A l’occasion des ducasses, les familles se réunissent pour manger un bon morceau de tarte « au lait bouilli » comme autrefois. Elles ont toujours lieu :

 

• Au printemps, le deuxième dimanche de Pâques

• A l’automne, le troisième dimanche de septembre.

Pendant ces journées de fête communale, de nombreuses manifestations sont proposées au public : course cycliste, concours de pétanque, match de football, manèges sur la place. Le dimanche se déroule le traditionnel défilé où se produit l’harmonie municipale. Dans notre village, la vie associative est très intense, de nombreuses activités culturelles et sportives sont proposées. On recense actuellement une trentaine de sociétés.

 

La salle de sports, inaugurée en 1995, porte le nom « Etienne Laisné », ancien marcheur natif d’Allouagne, sélectionné aux Jeux Olympiques en 1936 et recordman de l’heure. De nombreux sentiers pédestres permettent aux amateurs de découvrir les charmes de notre village et de ses alentours.

ville-bethune

 Béthune est l’une des six sous-préfectures du Pas-de-Calais.

 De l’avis de tous, c’est une ville vraiment agréable qui a su garder le charme de l’héritage des siècles passés (patrimoine historique considérable en centre-ville).

C’est également une ville dynamique et moderne.

La situation géographique de Béthune est privilégiée (A26, 30 min de Lille et d’Arras en voiture, plusieurs liaisons quotidiennes TGV vers Paris et de nombreux TER vers Lille)

Quelques grandes manifestations initiées par la ville attirent des milliers de visiteurs : Béthune Rétro, Z’Arts Up, les Fêtes de la Pentecôte, le Jumping international…

Des étudiants de la France entière et même de l’étranger viennent également vivre à  Béthune, son université et son IUT sont, en effet, très prisés.

Les Béthunoises et Béthunois sont également actifs dans la vie locale puisque le tissu associatif est très développé, que ce soient des associations culturelles, sociales, sportives, artisanales ou de services à la personne…

Depuis mars 2008, Stéphane Saint-André est le maire de la ville et il entend bien, avec toute son équipe municipale, mener à bien plusieurs projets comme la refonte complète du complexe sportif Léo-Lagrange, le projet du Pôle Gare (bowling, cinéma, patinoire..), le projet ANRU (rénovation urbaine) pour le Mont-Liébaut, le réaménagement du port de plaisance, la création du quartier HQE (haute qualité environnementale ) sur l’ancien site Testut, la création de conseils de quartiers pour permettre à tous les Béthunoises et Béthunois de pouvoir s’exprimer…

Enfin, Béthune tient évidemment à assumer son rôle moteur au sein de la Communauté d’agglomération Artois Comm..

 

En tant que ville-centre, elle se doit de faire preuve de force de proposition en termes de politiques intercommunales.

 

Carte d’identité

Habitants : Béthunois

Population : 25 430 (2011)

Superficie : 12,97 km2

Altitude : Min. 18 m – Max. 42 m

Coordonnées 50° 31′ 49″ Nord 2° 38′ 27″ Est

 

Sous-préfecture du Pas-de-Calais ; Ville Internet (2007) @@@@

 

Villes jumelées :

Schwerte (Allemagne), Hastings (Grande-Bretagne), Sully-sur-Loire (France – 45).

Marchés – Lundi : Grand’Place ; vendredi : centre-ville ; dimanche et mercredi : Mont-Liébaut.

 

La superficie de Béthune est de 13 km2. Son territoire s’étend sur 943 hectares.

La ville compte :

100 hectares d’espaces verts,

1 jardin public, 6 parcs, 17 aires de jeux, un port de plaisance et 1750 mètres de voies d’eau.

Coordonnées :

 

Mairie

Place du 4-Septembre

62400 BETHUNE

Tél.: 03.21.63.00.00

Fax.: 03.21.63.00.01

Site internet : www.ville-bethune.fr

 

Mairie annexe (Mont-Liébaut) : avenue de Rome – 62400 Béthune

Tél. : 03.21.68.64.48

 

Maire : M. Olivier Gacquerre

Président du SIVOM du béthunois.

 

 

Carte postale :

Béthune est culturelle

Quatre théâtres : un théâtre municipal, le Théâtre de Poche, le Palace, la Comédie de Béthune ;

un musée d’Ethnologie régionale (proposant des ateliers pédagogiques)

2 médiathèques (Elie-Wiesel pour le centre-ville et Jean-Buridan pour le Mont-Liébaut)

une école municipale de musique

Une école municipale de musiques actuelles (avec des studios d’enregistrement) : le Satellite

un conservatoire municipal de danse

une école municipale des sports

une école municipale de dessin

une salle de lecture numérique (consultation des registres paroissiaux et d’état civil depuis 1737, à Hôtel de Beaulaincourt)

Direction des Affaires culturelles de la ville de Béthune

Hôtel Beaulaincourt, rue du Tribunal : 03-21-63-00-00

Béthune est sportive

Au total, il existe plus de 70 associations sportives béthunoises réparties en une quarantaine de disciplines différentes. Pour les accueillir au mieux, la ville dispose d’une vingtaine d’installations sportives.

Les enfants scolarisés à Béthune ont la chance de pouvoir profiter de l’école municipale des sports (5 à 12 ans).

 

Avec 12 éducateurs diplômés du service des Sports de la ville, plus de 500 enfants sont accueillis chaque semaine pour se familiariser avec la pratique du sport et ses valeurs : l’éthique sportive et la conduite citoyenne.

Les onze premières entreprises de Béthune

Bridgestone Firestone (pneumatiques) 1500 emplois

Mairie de Béthune : 862 emplois

Auchan (centre commercial) : 426 emplois

Beaumarais (pommes de terre) : 365 emplois

Tolméga (fabrication articles métalliques) : 333 emplois

Cheminées Philippe (travail de la pierre) : 210 emplois

Les Autobus Artésiens (transports collectifs) : 205 emplois

Logista : (réparation articles personnels et domestiques) : 125 emplois

Frantschach : (fabrication d’emballage industriel) 103 emplois (…)

Enseignement

15 écoles publiques maternelles et primaires

4 écoles privées maternelles et 4 écoles privées primaires

2 instituts éducatifs pour enfants handicapés (I.E.M et I.M.E)

6 collèges (2 publics et 3 privés)

3 lycées

1 université (pôle Béthunois de l’Université d’Artois)

 

 

LETTRE ÉCOUTE

« L’Envolée » …

Voilà un terme qui suppose une dynamique, qui devrait inspirer l’espoir. Voilà un terme qui est pourtant tristement employé par la presse en ces premières semaines de l’année 2012.

De l’envolée du chômage à l’envolée des prix de l’alimentation, du logement, de l’énergie, des transports, des services ou des loisirs, les journalistes et analystes de tout bord sont unanimes pour décrire la vitesse inquiétante à laquelle s’effondre notre modèle économique et social.

Ce constat, c’est celui de l’échec d’un Gouvernement qui, de réformes territoriales draconiennes en plans d’austérité intransigeants, a transformé notre quotidien en façonnant les inégalités dans un triste mépris des besoins locaux et des spécificités territoriales.

Cette dure réalité de l’injustice face à une crise économique qui s’installe, ce sont les moins aisés qui la ressentent le plus durement.

Dans ce contexte, un changement est inéluctable pour préserver l’équité sociale qui cimente notre société.

Ce changement ne doit pas nous faire peur. Il ne doit pas nous fourvoyer.
Bien au contraire, il doit être source d’opportunités pour redonner un sens aux termes de « solidarité », de « progrès » social, de « courage » politique, de « défense » des plus défavorisés, de « proximité », de « service » public ou de « développement » durable.

Cette ambition, c’est celle que je partage avec le Conseil Général du Pas-De-Calais, résolument tourné vers l’avenir dans le souci de garantir l’équilibre entre les territoires et entre les populations, malgré le désengagement d’un État défaillant qui a montré son incapacité à agir pour un avenir meilleur.

Cette volonté, c’est celle qui m’anime au quotidien dans mon combat pour l’accompagnement de nos ainés, le soutien de nos jeunes, la protection des personnes fragilisées par la vie et l’appui des acteurs du développement et de l’animation du canton, et plus largement de l’Artois.

Ce défi, c’est celui qui sera de nouveau le mien en 2012, une année de grands rendez-vous qui s’annoncent décisifs pour notre futur commun.

À l’aube de ces échéances, je veux réaffirmer mon engagement à vos côtés en vous assurant que dans le climat d’incertitudes qui sanctionne une gestion déraisonnable du pays, je poursuivrai mon action pour la reconquête d’une société qui donne une chance à chacun.

EDITO

« L’envolée »

Voilà un terme qui suppose une dynamique, qui devrait inspirer l’espoir. Voilà un terme qui est pourtant tristement employé par la presse en ces premières semaines de l’année 2012.

De l’envolée du chômage à l’envolée des prix de l’alimentation, du logement, de l’énergie, des transports, des services ou des loisirs, les journalistes et analystes de tout bord sont unanimes pour décrire la vitesse inquiétante à laquelle s’effondre notre modèle économique et social.

Ce constat, c’est celui de l’échec d’un Gouvernement qui, de réformes territoriales draconiennes en plans d’austérité intransigeants, a transformé notre quotidien en façonnant les inégalités dans un triste mépris des besoins locaux et des spécificités territoriales.

Cette dure réalité de l’injustice face à une crise économique qui s’installe, ce sont les moins aisés qui la ressentent le plus durement.

Dans ce contexte, un changement est inéluctable pour préserver l’équité sociale qui cimente notre société.

Ce changement ne doit pas nous faire peur. Il ne doit pas nous fourvoyer.

Bien au contraire, il doit être source d’opportunités pour redonner un sens aux termes de « solidarité », de « progrès » social, de « courage » politique, de « défense » des plus défavorisés, de « proximité », de « service » public ou de « développement » durable.

Cette ambition, c’est celle que je partage avec le Conseil Général du Pas-De-Calais, résolument tourné vers l’avenir dans le souci de garantir l’équilibre entre les territoires et entre les populations, malgré le désengagement d’un État défaillant qui a montré son incapacité à agir pour un avenir meilleur.

Cette volonté, c’est celle qui m’anime au quotidien dans mon combat pour l’accompagnement de nos ainés, le soutien de nos jeunes, la protection des personnes fragilisées par la vie et l’appui des acteurs du développement et de l’animation du canton, et plus largement de l’Artois.

Ce défi, c’est celui qui sera de nouveau le mien en 2012, une année de grands rendez-vous qui s’annoncent décisifs pour notre futur commun.

À l’aube de ces échéances, je veux réaffirmer mon engagement à vos côtés en vous assurant que dans le climat d’incertitudes qui sanctionne une gestion déraisonnable du pays, je poursuivrai mon action pour la reconquête d’une société qui donne une chance à chacun.

%d blogueurs aiment cette page :