Alain DELANNOY est l’actuel Conseiller Départemental Socialiste du canton de Béthune, regroupant les villes d’Annezin, Béthune, Chocques, Labeuvrière, Lapugnoy, Oblinghem et Vendin Lez Béthune.

Il est également Président du S.D.I.S. (Service Départemental d’Incendie et de Secours) du Pas-de-calais, Vice-Président du SIVOM de la Communauté du Béthunois et Maire de Lapugnoy.

Parcours.

Alain DELANNOY est né le 21 juin 1949 à Lozinghem, d’un père mineur de fond et d’une mère couturière.
En 1966, il s’engage dans la Marine Nationale. Après un passage par le centre de sélection, de formation et d’orientation d’Hourtin, il se forme et obtient le diplôme d’infirmier à l’Hôpital Sainte Anne de Toulon.
En 1968, il rejoint les fusiliers marins à Lorient et devient quartier-maître.
En 1969, il revient dans le Pas-De-Calais où il exerce son métier d’infirmier qualifié pour la Sécurité Sociale Minière d’Auchel où il travaillera durant 37 ans et demi.
Durant cette période, il est délégué syndical et délégué du personnel, chargé de la défense des personnels paramédicaux à la Caisse Autonome Nationale à Paris.
Aujourd’hui divorcé, il est père de trois enfants, qui lui ont donné cinq petits enfants.

Parcours politique.

Membre du Parti Socialiste depuis 1977, il intègre le Conseil Municipal de Lapugnoy la même année sous le mandat de M. Joseph QUIDET.
En 1983, il accède au poste d’Adjoint au Maire délégué aux affaires sociales.
Depuis 1989, il est le Maire de Lapugnoy.
Depuis 1998, il est également élu du Conseil Départemental du Pas-de-Calais, pour lequel il assure plus particulièrement des missions dédiées aux affaires sociales et à la sécurité.

Défendre le bien vieillir

C’est en qualité de Vice-Président du SIVOM de la Communauté du Béthunois qu’Alain Delannoy a rendu visite à Simone Yvart, qui a fêté son 100e anniversaire dans son appartement de la rue Louis Blanc.

Grâce à l’A.P.A. que lui attribue le Conseil Général, la jeune centenaire bénéficie d’un service d’aide à domicile promulgué par le syndicat depuis 1996.

Cet accompagnement lui a permis de se passer d’une maison de retraite, pour rester chez elle, à la cité Buridan, où elle aime recevoir ses deux enfants, ses six petits-enfants et quinze arrière-petits-enfants.

130102aines

%d blogueurs aiment cette page :